Nikolas Evandinos traduit en français par Michel Volkovitch

Jean Michel Basquiat, Untitled (1982)

Nikolas Evandinos


(Traduction Michel Volkovitch)


DONNE ŒUF DEBOUT


Je donne l’œuf de Colomb,

c’est-à-dire

mon imagination têtue,

la rudesse de mes manières,

la forme hérétique de mon désir,

à l’incrédule voisin de mon âme personnelle

quel que soit le prix.

Ainsi me laissera-t-il peut-être voyager

dans les eaux inconnues de mon âme personnelle.

La cuiller je ne la donne pas.

La cuiller qui brise la coque

pour que l’œuf tienne debout

je ne le donne pas.

Ce qui se rit du pénible

et le rend possible autrement

je ne le donne pas.

Le poème je le donne.

Mais pas ce qui en fait un poème.

BULLETIN DE SANTÉ D’UN POÈTE


Le malade habituel est entré

à l’hôpital «Feuille Blanche» en même temps

que la migration des oiseaux.

Dans sa salive on a décelé

des plumes de cygne.

Son état est jugé

critique, et pire encore, stationnaire,

tandis que ses mots

volent sans atterrir

privés

du poids requis.

Mais en dépit de tout,

invisibles

les infirmières en tenue blanche

ne le quittent pas un instant

de leurs yeux tendres.

MAUVAIS TEMPS


Un voyageur bloqué

nous a contactés pour nous dire :

«Je me trouve au milieu du corps

sauvage d’une vallée déserte

les dents du froid coupantes

plantées en moi gisant…

Sur le dos si périssable de mes roues

je n’ai pas de chaînes à mettre…

Je supplie, s’il existe une providence

au pays de la chaleur,

pour que des engins chasse-neige ou mieux casseurs de froid

soient envoyés sans délai

ceux qui sur le char de l’Aube ont l’allure d’une tribune —

pour que je puisse me décoller

de cette nuit blanche

et vers l’aurore

ou du moins son espoir obscur,

vers ce chaud royaume je m’élance !»

TROUBLES AU PAYS DES FRANCS


à Christòphoros Liondakis


Le prétexte pour

que commence le chaos des chemins

qui ne vont nulle part

fut donné sans qu’on s’y attende

lorsque sous l’Arc de Triomphe

le démon de la Gaule câblée

monta sur Pégase mort et s’écria :

«Voici le temps des assassins !»

Les abattoirs de papier pour fauves,

où nuit et jour sont débités

les membres de notre ardeur,

sont depuis lors ouverts chaque nuit

pour tout citoyen paisible en cas de besoin…

ANNONCE DE MARIAGE


La Nuit qui galopait

telle une jument noire et

piétinait les tempes

libre et sombre,

comme il sied à sa race,

vient convoler en justes noces

avec le Soleil qui

cavalier aveugle

a tant et tant de fois fait couler

ses exclamations matinales

dans le sang

de ma pensée.

Le sacrement est célébré chaque jour

dans mes chambres intérieures,

à savoir dans une chapelle désertée,

agenouillée devant des précipices.

Voilà pourquoi je ne vous attends pas.

D’ailleurs je n’exige pas

que vous me sachiez

vivant.

Je n’en ai même pas le désir

et pourtant

que ma vanité aille se faire voir

je vous invite !

(Petites annonces et faits-divers, 2008)

***


Pour plus des poèmes de Nikolas Evandinos cliquez ici :

http://www.volkovitch.com/

2 Σχόλια to “Nikolas Evandinos traduit en français par Michel Volkovitch”

  1. Άλλη μια εξαίρετη έκπληξη από τον Michel Volkovitch…

  2. Δον Κιχώτης Says:

    Χαρη σε εσας αγαπητε μου Σας ευχαριστουμε για τις εξαιρετες επιλογες σας

Σχολιάστε

Εισάγετε τα παρακάτω στοιχεία ή επιλέξτε ένα εικονίδιο για να συνδεθείτε:

Λογότυπο WordPress.com

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό WordPress.com. Αποσύνδεση / Αλλαγή )

Φωτογραφία Twitter

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό Twitter. Αποσύνδεση / Αλλαγή )

Φωτογραφία Facebook

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό Facebook. Αποσύνδεση / Αλλαγή )

Φωτογραφία Google+

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό Google+. Αποσύνδεση / Αλλαγή )

Σύνδεση με %s

Αρέσει σε %d bloggers: